ENI quitte la Tunisie

La compagnie pétrolière italienne ENI quitte la Tunisie avec qui elle avait lié un partenariat stratégique depuis 1960. Cette décision ne s’est pas faite sur un coup de tête, mais était envisagée depuis 2012.

noun_2148_cc

Des coûts de production trop élevés

Il n’y a pas une mais plusieurs raisons au départ d’ENI du territoire Tunisien. Tout d’abord, les coût de production du pétrole ont fortement augmenté. A cela, s’ajoute le fait que le cours du baril de pétrole a atteint des niveaux très bas ces derniers temps et que l’entreprise doit donc se recentrer.

Tout ça est également le résultat d’une évolution de la stratégie du groupe ENI concernant la prospection et la production des hydrocarbures. D’autres avancent le fait qu’ENI aurait peut-être été également influencé par les conditions sécuritaires du pays qui a notamment subi un attentat en début d’année.

Le courant ne passe plus

Selon le ministre tunisien de l’Industrie, de l’Energie et des Mines, Zakaria Hamad, ce départ n’aura pas de conséquence sur la production pétrolière tunisienne.

En effet, il semblerait que des négociations sont en cours pour qu’une compagnie rachète les parts d’ENI et continue les activités de prospection et de production du pétrole et du gaz en Tunisie. Cela concerne notamment les grandes exploitations El Borma, Maâmoura et Borj El Khadhra actuellement détenues par ENI.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*