Electricité : Nouvelle hausse de 2,5 % au 1er août

Une nouvelle hausse du prix de l’électricité va semer la gronde chez les particuliers et une partie des entreprises. En effet, le tarif de l’électricité va augmenter de 2,5% le 1er août prochain. Derrière cette hausse importante, la méthode de calcul est remise en cause, et, EDF semble vouloir récupérer 2 milliards d’euros récemment « perdus ».

L’Etat estime avoir fait son travail face à EDF

Parfois, certaines situations semblent trop complexes pour être comprises par un particulier lambda. En effet, alors que la hausse du prix de l’électricité sera de 2,5% d’ici 15 jours, la Ministre de l’Ecologie, à savoir Ségolène Royal, estime que la hausse préalablement demandée aurait dû être de 8%!

Autrement dit, elle soutient que grâce à elle les Français ont évité une hausse supplémentaire de 5,5%. Selon les premières rumeurs, EDF se satisferait de cette hausse, ce qui montre bien que les règles du jeu ne sont pas très claires entre l’entité EDF et l’Etat.

>> Comparez les offres des fournisseurs d’électricité ici <<

Quelle hausse réelle pour le particulier?

Parlons chiffre : Concrètement, si l’on s’appuie sur la moyenne française d’un foyer classique, la facture d’électricité annuelle est de 780 euros (toutes taxes comprises dont les fameux frais d’acheminement). Suite à cette augmentation de 2,5%, le coût supplémentaire sera de 1,20 euro TTC par mois, soit moins de 15 euros par an. En soi, il n’y a pas péril en la demeure, mais nous nous proposons d’analyser le tableau ci-dessous pour vous rendre compte des hausses réalisées chaque moins d’août depuis 2008 (merci à nos collègues des Echos) :

Capture d’écran 2015-07-17 à 12.46.16

Tout cumulé, la hausse latente et régulière est de plus en plus dure à encaisser pour les particuliers. Ne manquez pas notre article sur le prix du KWh en France afin d’y voir plus clair.

>> Comparez les offres des fournisseurs d’électricité ici <<

Le manque à gagner d’EDF

Le plus cynique dans cette hausse du prix de l’électricité est qu’EDF demandait une hausse de 8% afin de combler le « manque à gagner » des dernières années. En effet, selon EDF et le régulateur (qui semble dépendre…d’EDF), le premier fournisseur d’électricité en France n’a pas touché son dû, c’est à dire environ 2 milliards d’euros.

D’ailleurs, ce chiffre de 2 milliards d’euros est remis en cause par différents intervenants tant les méthodes de calcul sont opaques et peu « solidaires ». A ce titre, les autres fournisseurs alternatifs, comme Enercoop, Energem ou Power Direct Energie, n’hésitent pas à fustiger ce mode de calcul afin de mettre en exergue la stratégie d’EDF pour gêner leur développement.

Quoi qu’il en soit, nous vous recommandons plus que jamais de changer de fournisseur d’électricité afin de réaliser des économies durables. Notre comparateur de tarification électrique est à votre entière disposition pour vous aider à réduire votre facture d’électricité.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*